dimanche 14 juillet 2013

Vendredi...à Ribérac...

Ca y est, ma saison des marchés a commencé Vendredi dernier, avec Ribérac en Dordogne et aujourd'hui avec Aubeterre sur Dronne en Charente !

Alors, faire les marchés de façon hebdomadaire, pendant 2 mois environ, ça veut dire (pour moi en tout cas) : 

-- tout bien ranger avant dans des boites et surtout tout bien remettre en ordre après, lorsque je remballe (tout simplement pour que l'installation sur le marché suivant ne soit pas une galère...), 

-- tout faire rentrer dans sa voiture et espérer pouvoir au moins accéder à la boite à vitesse avec sa main droite ! (car en saison, ce n'est pas comme pour mes marchés ou mes salons d'hiver pour lesquels  j'emprunte parfois la voiture familiale, bien plus grande et souvent j'emmene aussi le chauffeur ! ) non, là, je me contente de ma petite voiture ......

-- croiser les doigts, prier, invoquer les êtres protecteurs (au choix ou tout ça en même temps !) afin d'avoir beau temps mais pas trop quand même sinon les clients vont à la plage , et ça ce n'est pas bon non plus (oui, je sais je suis éxigeante dans mes prières !)

-- croiser les doigts, prier, invoquer les êtres protecteurs (mais 2 ou 3 fois plus cette fois) afin de pouvoir garer sa voiture pas trop loin de son stand, voir du marché (!!)

-- et enfin, le jour J, s'armer de patience devant le monsieur à l'uniforme et au képi bleu, qui a le pouvoir (Oh suprème pouvoir !!) de vous accorder une place sur le fameux marché... et là, si vous ne l'avez jamais vécu, vous ne pouvez pas comprendre....Pour celles qui suivent mon blog, vous savez déjà que je mesure moins d'1m60, ce qui n'est pas grave, je le conçois et jusque là ça ne m'avait vraiment pas dérangé  mais depuis que je fais les marchés, j'ai compris qu'il aurait mieux valu pour moi avoir la taille d'une basketteuse  pour que le placier à l'uniforme puisse me voir dans la foule des prétendants aux places sympas et tellement prisées du marché.

Heureusement, le vendredi, en attendant ce moment stressant, j'ai pris l'habitude de discutter avec un gentil vendeur de tissu et je dois avouer que souvent, je n'ai pas encore installé mon stand et donc loin d'avoir vendu la moindre création, que je me suis déjà délestée de quelques pièces voir billets chez ce marchand.

Mais Vendredi dernier, j'étais pleine de bonnes résolutions : c'est à dire, sauter très haut pour que le placier me voit avant qu'on ne soit plus que 2 à attendre une place et surtout, ne pas dépenser un centime  !!!!!

 J'ai discutté avec mon petit vendeur, j'ai touché ses tissus, carressé les cotonnades, effleuré les voiles de coton, admiré les motifs fleuris, souhaité un bon marché à ce gentil monsieur, et suis partie la tête haute, fière de ne pas avoir craqué ! Et lui m'a répondu "Bon Marché, à plus tard".

Quoi, qu'est ce qu'il veut dire par "A plus tard "???

Bref, j'ai installé mon stand et à la fin de l'installation j'ai repris mes bonnes habitudes :  me servir un thé, grignoter des madeleines et ouvrir mon livre en cours en attendant les premiers clients, qui malgré "La Crise" sont revenus (peut-être plus timides  quand même...)

Quelques ventes plus tard, voilà mon marchand de tissu qui arrive sur le stand de ma voisine avec 2 rouleaux sous le bras, pour lui livrer une commande passée la semaine précedente . Et là, je vois un voile de coton blanc avec des gros pois chocolat et bleu ciel, et un autre rouleau de petites fleurs bleues, magnifique et déjà, alors que j'étais à 4 ou 5 m, j'imaginais la douceur du tissu et les créations que je pourrais réaliser avec....

Alors, n'y tenant plus, j'attrape mon porte-monnaie, et je cours faire mon choix sur son stand . Quand il revient, il n'est même pas surpris de me voir ! J'achète donc  les 2 fameux tissus , PLUS  des cotons unis mauve, turquoise, orangé (ces 2 derniers ont un aspect froissé très sympa!) tout simples certes mais que j'imagine très bien associés avec mes jolis imprimés rapportés de Paris ...

DONC bilan de mon 1er vendredi de marché :

............je n'ai pas tenu mes résolutions........ :

--je n'ai pas sauté très haut (je n'ai pas sauté du tout !) et j'ai donc obtenu la plus mauvaise place comme d'habitude (pas la plus mauvaise je rectifie, celle qui est juste avant la plus mauvaise car  j'ai pu choisir (parmi les 2 dernières places quel exploit !) celle qui était à l'ombre !!! Qu'on se le dise, pour celles qui voudraient me rencontrer à Ribérac, ne cherchez pas , je suis et serai je pense toute la saison, à coté des petits jets d'eau, sur la grande place .

-- et j'ai acheté du tissu (mais j'avais vendu des créations ce qui soulage ma conscience !)

Je vous montre en photo les 3 sacs légers que je viens de terminer avec les cotons unis que j'ai ramenés

2

2 (1)

2 (2)

2 (3)

2 (4)

2 (5)

2 (6)

2 (7)

2 (8)

2 (9)

Et comme vous le voyez, je n'ai même pas encore utilisé le coton blanc à pois chocolat et bleu ciel, celui qui m'avait pourtant fait craqué et provoqué le reste de mes achats !! Mais ça... c'est tout moi !

Bon feu d'artifice  !

 

 

 

Posté par Victoire Lilie à 15:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,