jeudi 28 novembre 2013

Bijoux textile suite...

Des petites bagues avec des perles en tissu et des fleurs en mousseline ou en coton (le tout fait maison biensur !)

1

1 (1)

1 (2)

1 (3)

1 (4)

1 (5)

1 (6)

1 (7)

1 (8)

1 (9)

1 (10)

1 (11)

A bientôt

Posté par Victoire Lilie à 13:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 26 novembre 2013

Parce qu'il fait froid...

...et que j'aime le froid, j'emmitouffle toute ma famille le matin. Bonnets , gants, écharpes bien chaudes, en laine...Oui mais la laine, "ça gratte" et les écharpes, c'est difficile à nouer (je veux dire pour les bouts de choux qui sont toujours pressés d'aller en récré ! ) ...C'est en tout cas l'expérience que j'en ai avec ma plus jeune poulette qui a finit par ne plus les supporter. C'est pourquoi, peut-être que vous vous en souvenez si vous suivez ce blog depuis le début (voir post du 1er Février 2012) je lui ai fabriqué un col à boutonner (mais qu'elle a finit par enfiler déjà boutonné tout simplement.... car elle est en fait vraiment très pressée d'aller en récré). Et bien ce col lui plait tellement qu'elle le porte encore .

post-1Février 2012

post-1Février 2012

J'ai donc eu envie d'en faire pour les grandes, pour changer un peu, pour affronter les petits froids (col replié) comme les grands (col remonté) ....

1

1 (1)

1 (2)

1 (3)

1 (4)

1 (5)

1 (6)

 

A bientôt...

 

Posté par Victoire Lilie à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 25 novembre 2013

Pochettes, pochettes, pochettes....

100_8169

100_8172

100_8174

100_8175

il ya aussi, dans les mêmes motifs : les étuis à portables, à lunettes et les porte-chéquiers, mais ils sont en cours de finition dans l'atelier. Je pense également fabriquer de nouvelles écharpes en tissu polaire car le froid de ce matin a convaincu pas mal de frileuses sur le marché de Chalais.....

Vous pourrez retrouver tous ces accessoires :

Vendredi (matin) : au marché de Ribérac

Samedi (toute la journée) : Marché de Noël de St Antoine Cumond (24) toute la journée, dans la salle des fëtes (Petit village juste après Aubeterre) .

Sinon pour le reste des marchés de Noël petit rappel :

a (1)

A bientôt...

 

Posté par Victoire Lilie à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 21 novembre 2013

Photo de groupe....

...pour ces quatre sacs, tout juste sortis de l'atelier.

Petit format à nouveau...(suédine, coton, velours, toile enduite...)

2

2-(1)

2-(2)

2-(3)

2-(4)

2-(5)

2-(6)

Je vous laisse, j'ai encore un peu de travail qui m'attend....

A bientôt.

2-(7)

Posté par Victoire Lilie à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 19 novembre 2013

Le Stock ....

Me revoilà, bien remise de mon 1er week-end de marché de Noël ....

Je vous montre, dans un premier temps, les photos du dernier sac réalisé hier.

Un petit format pour changer, avec, comme d'habitude, une bandoulière réglable, une poche intérieure et une fermeture aimantée.

Pour toutes celles(ceux) qui sont pressés ou qui ne sont intéressés que par mes créations (et pas par mes blas blas), un conseil : stoppez la souris juste  après la 4ème photo 

Prêts (es) ? C'est parti !

1

1 (1)

1 (2)

1 (3)

Pour celles et ceux qui sont encore là, prenez un thé ou un café, il faut que je vous dise un truc  :

Vous avez certainement compris à la lecture de mon dernier post, que j'avais eu peur, très peur durant la 1ère journée du marché de Noël ...très peur que mon stock ne revienne le dimanche soir à la maison, à peine entamé.

Ce stock , je vous en parle depuis un bout de temps déjà....j'en parle à tout le monde d'ailleurs, mon mari, mes filles, mes copines, ma famille au sens très très large, mes voisins, ma factrice , mes collègues de bureau (je veux dire les autres exposants que je rejoins chaque lundi et vendredi sur mes petits marché )et...vous donc ...

...ce stock  derrière lequel je me cache (lachement j'avoue ) pour fuir mes obligations quotidiennes...

Par exemple :

- "Maman, y'a plus de céréales au chocolat avec des pépites et des bouts de caramel dedans !!!!!"

"Oui, je sais puce, prends du pain avec du beurre et de la confiture..... tu sais avec le stock à remonter, j'ai pas eu le temps !!!

Ou encore :

"Chérie, j'ai plus de chemise repassée dans la penderie ???!!!!!!

"Oui, je sais, prends un polo, pas eu le temps... tu sais,  avec le stock..."

Et aussi :

"Allo !...Déjeuner dimanche prochain ?.... avec toute la famille ?...un repas de 4h sans bouger donc  ?....Ah ! ça va pas être possible... ben oui vous savez Belle Maman, le stock ...."

Et je pourrais vous en donner bien d'autres des excuses comme ça  (c'est dingue la facilité avec laquelle j'ai dégainé cet argument ces dernières semaines ! )

Sans compter  que je pouvais aussi le dégainer dans l'autre sens. Oui, si par hasard mon mari me prenait en flagrand délit de "non couture" (faisant une partie de Puissance 4 avec mes filles ou coiffant frénétiquement les cheveux des poupées barbie (avec mes filles hein, pas toute seule !) ou si les voisins me voyaient en train de faire mon petit footing quasi quotidien, et bien je pouvais toujours sortir mon argument qui tue : "J'ai besoin de décompresser ...oui,  vous savez, avec le stock !" ....

Et là tout le monde compatit et m'encourage ....

Alors qu'on soit bien clair, le stock devait réellement être remonté (je vais vous en donner la preuve par 4 d'ici quelques lignes) mais c'est vrai que parfois j'aurais pu m'accorder quelques petites pauses pour faire un peu de repassage par exemple ...

En tout cas, ce fameux stock m'obsède depuis que je me suis réveillée un matin, il ya 40 jours environ. Ce matin là, j'ai réalisé que les marchés de Noël arrivaient à grands pas et que c'était le moment de faire un petit inventaire de ce qui restait encore dans mes boites. J'ai donc compté mes accessoires restants, attrapé un calendrier ...et là...je me suis soudainement retrouvée dans la peau de la collégienne que j'étais à 14 ans et qui s'est un jour rendu compte, en ouvrant son cahier de texte, que la dissert pour laquelle elle avait vaguement rédigé le début d'une intro, était à rendre le lendemain .... 

C'est connu, on ne travaille bien que sous la pression, sauf que moi, je déteste la pression...car à cause d'elle, je n'arrive plus...à travailler ...

Alors, j'ai décidé de réagir car rien n'était encore perdu. J'ai donc d'abord listé (j'aime les listes) tout ce qui était en ma faveur et tout ce qui ne l'était pas, dans cette situation de crise ...

Dans le positif, j'ai mis :

-Je suis une femme (ce qui, vous êtes d'accord, est un atout majeur en terme d'organisation !)

-Puisque j'ai été paresseuse en Septembre  et que je n'ai assuré que le minimun syndical (c'est à dire , les commandes et le principe du "une fabrication pour une vente"...) il me reste pas mal de tissu, donc je n'ai pas besoin de perdre du temps à aller en racheter à Paris ou à Bordeaux (c'est positif ça ?)

Dans le négatif : j'ai mis :

-je suis une femme .....et donc je ne suis pas sûre de ne pas pleurer à chaudes larmes lorsque, assise par terre et entourée d'une montagne de tissus, la fameuse pression bloquera tout début d'inspiration ...

-je n'aime pas être "obligée de"

Bon, il y avait pleins d'autres points négatifs sur cette liste, trop ! Alors j'ai décidé de changer de tac-tic et de passer aux chiffres afin de mieux visualiser le travail  qui m'attendait.

Concrètement combien de pochettes, sacs, étuis, devais-je fabriquer pour assurer tous mes futurs marchés ? Pas évident comme ça à évaluer . J'ai donc fait appel à toutes mes connaissances en matières d'arithmétique et ai finalement mis au point ma propre équation à plusieurs inconnues .

Et j'ai obtenu un chiffre . Je vais donc vous soumettre le problème de CM2 que je me suis posé pour voir si on obtient le même résultat .

Attention, à vos crayons ! Voici l'énoncé :

"Si on estime le nombre d'Iphones vendus cette année en France à plusieurs milliers (Iphone très fragiles qui nécessitent donc l'achat de beaux étuis de protection)

 Si on ajoute à ça, le réchauffement climatique certain, qui nous pousse de plus en plus à porter des lunettes de soleil même en hiver (qui dit lunettes  - dit étuis , vous me suivez ?)

Si on considère que la grande mode du vernis fluo a une influance considérable sur l'achat des trousses à maquillage,

Si on tient compte du nombre de grues que l'on voit passer depuis quelques jours dans le ciel de nos campagnes (grues qui je vous le rappelle sont signe de grands froids à venir...(si si, je l'ai entendu un lundi au marché)...froid qui engendre à coup sûr  l'achat d'écharpes polaires  ....vous voyez ?) 

Voilà, vous obtenez un chiffre ...auquel on soustrait le nombre d'accessoires qu'il reste encore dans mes boites....on divise ensuite par 40 (nombre de jours restant avant les premiers marchés ...vous suivez ou pas ??)

Ne pas oublier ensuite de multiplier par 2 (pourquoi ? je ne sais plus mais il doit y avoir une raison...)

Il est pas beau ce problême de CM2  ?? Vous avez 5 mn.

Oh, j'oubliais.... un élément (et pas des moindres d'ailleurs), à prendre en considération.: .............LA CRISE..................................désolée de plomber l'ambiance ..................

D'ailleurs, en y réfléchissant, comment intégrer cet élément dans mon calcul ???

Est-ce que c'est un frein à mes ventes ( dans ce cas divisez par 3 SVP) ou est-ce un boosteur (mot inventé) dans le sens où mes accessoires colorés donnent le sourire à celles qui les achètent ? Partant de cette hypothèse là, mes pochettes sont des accessoires "Anti Crise" !!!!

Alors tablons sur cet effet anti-crise  (multipliez par 2 donc )

Voilà, cette fois ça y est, vous l'avez votre chiffre .... Alors ?... D'accord avec moi ? Hallucinant non !

Et bien sachez qu'en 40 jours, je l'ai quasiment atteint, mais pour ça, il m'a fallu user de tous les subterfuges dont je vous ai parlés plus haut (et tant que j'y suis, petite précision : "être une femme"  ça veut effectivement dire être "organisée" mais aussi,vous le savez bien "loin d'étre idiote". Donc, le fait que je sois "organisée" ne voulait pas dire que j'allais tout  faire, non,  juste  que j'allais savoir habilement déléguer  et traiter chaque demande ou tache dans l'ordre de leur importance...et du coup j'ai beaucoup relativisé l'importance de certaines...)  

Et tout le monde m'a soutenu : pas de plainte parce qu'on s'habillait avec des vêtements venus directement du fil à linge, sans être passés par la case repassage, ni parce qu'on s'est mis à petit-déjeuner comme au Moyen Age (j'entends par là du pain et de la confiture au lieu des céréales )...etc...

Alors vous comprenez mon stress lorsque j'ai vu Samedi que ce fameux stock ne diminuait pas !!!!

Cela voulait dire que tout était remis en cause !

L'avenir de Victoire et Lilie ? non quand même pas ...

Non, j'ai tout de suite pensé à ma panière à linge que j'allais devoir attaquer dés lundi sans plus aucune excuse , et tout le reste, toutes ces taches ménagères ou autres (par exemple le rempotages de 2 magnifiques buis achetés il ya 1 mois, que j'ai mis avec fierté dans mon coffre au moment où le gentil vendeur m'a dit : "Alors, arrivée chez vous, vous les sortez de leur pots, vous les remportez avec beaucoup de terre légère, n'hésitez pas à leur donner de l'espace, et à régulièrement leur donner une lichette d'engrais liquide ..................quoi, il faut faire des trucs après à la maison ??? ....)

Toutes ces taches que j'avais calées beaucoup plus loin dans mon agenda, après les marchés, quand tout réassort serait inutile (en espérant  secrètement  que certaines disparaîtraient toutes seules miraculeusement ou avec l'aide d'un mari  qui aurait pitié de moi  : peine perdue, il est encore plus occupé que moi !)

Voilà où se nichait réellement mon désespoir Samedi.

Mais comme  la solidarité féminine  est plus forte que tout, vous êtes venues acheter sur mon stand Dimanche et avez chacune contribué à diminuer  mon stock . Largement suffisamment pour que personne ici, à la maison, ne conteste le fait que je  doive ENCORE m'enfermer dans l' atelier  pour quelques jours afin d'assurer les prochains marchés !

Alors Merci les filles, Merci pour cette solidarité....

....et je pense que désormais, je n'emploierai plus jamais le mot  "stock" (vous ne le supportez plus, vous non plus, n'est-ce pas  ??)  

A bientôt

Posté par Victoire Lilie à 19:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 17 novembre 2013

Deux jours à Jarnac...

Attention , post très long avec beaucoup de mots et peu de photos.....

Retour sur le Samedi  16 Novembre :

De ce premier jour de marché , je ramène avec moi, tout près de mon coeur :

-la lune, pleine, généreuse, lumineuse, qui a éclairé mes 30 premiers kms de route, 

- les vignes, à perte de vue, qui sont peu à peu apparues tout au long des 30 derniers, lorsque le jour s'est enfin levé,

-les imposantes maisons bourgeoises,  qui m'ont accueillie lorsque je suis entrée dans la ville encore endormie,

-les quais silencieux qui longent le tranquille fleuve Charente,

-le soleil qui pointe doucement à travers la brume qui s'en dégage ,

(Je me serais bien arrétée là, quelques instants pour profiter de cette belle tranquilité, de ce doux moment de solitude ...)

-l'effervescence de l'installation dans la salle, les retrouvailles avec certains exposants (Qu'est -ce que tu deviens ? Comment s'est passé ton année, bisous, bisous, bla blab bla....le monde des exposants est décidément très petit !)

-les deux heures de mise en place qui me donnent l'impression d'ouvrir ma propre boutique avec déco personnalisée et agencement spécial ...avec en prime la satisfaction de tout avoir joliement casé (enfin, à mes yeux en tout cas) dans le pauvre petit mètre carré et demi réservé....

-la boisson chaude et les petites viennoiseries offertes (c'est tout bête mais on se sent chouchouté)...

De ce premier jour, je ramène également les belles rencontres  avec notamment mon voisin le dessinateur (gentillesse et douceur incarné) ou encore avec Victorine, céramiste qui m'a fait fondre dés qu'elle a déballé ses premières porcelaines...

Je ramène aussi et avec bonheur, les compliments, les yeux qui brillent devant mon stand, le petit truc qui se passe dans les yeux de celles qui s'arrêtent net  (oubliant mari, poussettes, amies dans l'allée) comme si elles venaient de tomber sur une perle ( Victoire et Lilie en l'occurence !!!), là, au beau milieu du marché !!

Je ramène enfin, et surtout, toutes les fidèles de mon blog (et dites donc ,vous êtes pas mal vers ce coin là de la Charente !!) qui sont venues me rencontrer. C'est rigolo de vous voir en vrai, vous qui n'êtes que des chiffres dans mon interface, ou encore des colonnes dans mon tableau de statistiques ! Et puis vous avez l'air de me connaitre, certaines (2 ou 3) m'ont appelé par mon prénom (dévoilé un jour dans un post ??? me souviens pas ) d'autres me disent qu'elles aiment bien ce que j'écris, d'autres qu'elles attendent les photos des créations sagement malgré mon manque d'assiduité de ces derniers temps ...Je réalise alors que lorsque je poste, c'est un peu comme si on se mettaient toutes autour d'une tasse de thé  . C'est chouette et pour ça merci.

Voilà, de mon samedi sur ce premier marché de Noel, je ne prends que ça....le reste ? ...je le laisse....

Je laisse donc :

-la longue attente du visiteur qui était sensé (dans mon esprit en tout cas) franchir la porte dés 10h et se ruer sur nos stands....

-les stands "made in China" car je suis pour le Made in France (et plus particulièrement  pour le made in Charente)

-le père Noël qui traine son habit rouge, désespéré, à la recherche  d'un enfant à qui donner un bonbon (...je t'explique Père Noël : pas de visiteur - pas d'enfant , logique non ?)

-les remarques même pas cachées de celles qui ont osculté au lazer mes petites pochettes et qui s'en retournent en disant à leur petit ami presque endormi (parce que pas forcément emballé ni concerné par ce qu'il voit sur mon stand !) :

"ça me donne une idée, je vais me coudre la même ce soir !" ...

Vous avez le droit, ce n'est pas un problême mais ne me le dites pas, pitié  !

- je laisse : les mines déconfites de mes compagnons de galère marché, qui s'allongent au fur et à mesure  que les heures défilent

-je laisse :  la résignation qui s'affiche dans leurs yeux quand 17h sonne et que l'on sait tous que les carottes sont cuites (malgré les 2 heures restantes avant la fermeture) 

Lorsque j'ai repris ma petite voiture le soir, la lune était à nouveau là, mais bizarrement, elle n'était plus lumineuse mais blafarde, plus du tout généreuse ni pleine, mais bêtement ronde et elle ne m'éclairait plus la route mais elle m'aveuglait.Bon sang, personne ne peut l'éteindre là, j'ai besoin de me concentrer sur ma tristesse !

Et ce matin, quand je suis entrée dans la ville pour le deuxième jour de marché, je n'ai pas admiré ses maisons ou son fleuve, non, j'étais trop occupée à chercher une presse ouverte pour faire le plein de magazines afin de tenir tout au long d'une journée qui pourrait être très, très longue (j'avais fini la veille, le roman que j'avais heureusement pensé a emporter avec moi  - pour vous dire, après l'avoir terminé , j'ai  relu le 30 premières pages pour ne pas sombrer dans le désespoir-  )

Retour sur le Dimanche 17 Novembre :

Faites comme si vous n'aviez pas lu tout ce que j'ai écrit sur Samedi. Ou plutôt si, mais gardez tout ce que j'ai aimé  et ajoutez à ça  des Ventes...enfin !!! Et vous obtiendrez une exposante heureuse (on est peu de chose !)

Bilan  (j'aime bien les bilans)

-Marché de Jarnac  : à refaire,

 -Stress : à maitriser

Je suis sûre que vous vous dites  : mais pourquoi est-ce qu'elle s'inflige ça alors qu'elle pourrait très bien se contenter de ses ventes pépères (mémères ?) sur internet avec pour seule contrainte la file d'attente de la poste pour faire les envois de ses petits colis?

Je vous réponds :

- d'abord la file d'attente de la poste peut être un frein certain (que ceux qui n'ont que des bonnes expériences avec le guichet de la poste lève le doigts ....personne ? .... c'est bien ce que je pensais !)

- pour vendre plus (la bonne blague !)

- mais aussi,et ça peut-être que vous n'y pensez pas , tout simplement parce que les marchés de Noël ou les salons de créateurs auxquels je participe parfois, sont pour moi l'équivalent .....du Salon de l'agriculture pour l'éleveur de vache....du salon du livre pour l'écrivain...etc...

Je m'explique, le paysan lui, vit toute l'année avec ses bottes et avec ses vaches...le salon de l'agriculture, c'est pour lui l'occasion de ...

-sortir de son quotidien,

-voir du monde

-montrer avec fierté les belles cuisses de ses vaches , fruit de son travail, de toute une année d'attention et de labeur

Pour l'écrivain, je pense que c'est pareil. C'est un individu qui doit vivre en pyjama (enfin je crois)  toute la journée derrière son ordi, à boire du café, à se morfondre à la recherche de l'inspiration...et un salon du livre, ça lui permet

-de s'habiller

- de rencontrer ses lecteurs

-de se sentir aimé et éxister

- et de signer avec fierté le recueil de toutes ses pages qui, avant d'être noires ont d'abord été blanches et responsables d'une longue torture

Et pour moi, c'est aussi tout ça (sauf le pyjama, promis, juré) avec en plus le bonheur, après avoir goutté au tourbillon et à la foule, de revenir  dans mon petit atelier toute seule avec ma machine et mes tissus....

Mais en tout cas, promis pour les prochains marchés de Noël (et il y en a quelques uns quand même) je vais m'organiser : 

-prévoir un pavé bien lourd pour la lecture

-ne pas emporter dans ma lunch box de nounours en gélatine, fraise tagada ou autres, car c'est un fait avéré, scientifiquement prouvé ce week-end : si je m'ennuie, je mange  !

-emporter plutôt un sachet de soupe royco minut , pas pour le coté "réconfortant et enveloppant de douceur" du potage pourtant vanté par la pub (pub mensongère , je vous le dis moi, car j'ai testé samedi et bien elle ne m'a pas réconforté du tout cette soupe et  pas non plus enveloppé de douceur) mais parce que j'ai découvert qu'il ya avait un SUDOKU à faire au dos du sachet. SUDOKU à faire en 1 mn...SUDOKU qui m'a quand même bien occupé et ça, ça tombait bien (non je ne vous dirai pas en combien de temps je l'ai fait !)

-et surtout voir les choses du bon coté et prendre le tout avec le sourire (comme m'a dit mon gentil voisin dessinateur). Et concrètement ça veut dire quoi ? Que 2 jours sur un marché de Noël, ce sont deux soirées à se faire bichonner par sa petite famille à coup de bisous et de petites attentions, 2 soirées à mettre les pieds direct sous la table sans avoir à enfiler le tablier de cuisinière, 1 soirée à se faire réconforter (le samedi soir) et 1 soirée à faire péter le champagne (le dimanche) (du jus  de pommes plus précisemment).

Alors oui, vivement les prochains marchés de Noël..... 

1
Mon voisin le dessinateur  (T. Le Borgne)
cagouillardementvotre.over-blog.com
 
1 (1)
 les porcelaines de Victorine qui a un atelier ( bientôt ouvert au public ) à Rouillac.  J'ai ramener une petite coupelle comme çelles ci à la maison.
 
A bientôt avec de nouvelles créations...
 
Petite précision : soyez indulgents(es)   si vous voyez des fautes d'orthogaphes, de conjugaison ou autres ....je sais , ce n'est pas bien mais là, j'ai les yeux qui piquent, je suis fatiguée, donc je ne relis pas  (et puis, tant que j'y suis, soyez indulgents(es)  avec tous les autres posts, passés ou futurs !)

Posté par Victoire Lilie à 23:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 14 novembre 2013

Bijoux , bijoux, bijoux....

Aujourd'hui, peu de mots mais beaucoup de photos ....

1
1 (1)
1 (2)
1 (3)
1 (4)
1 (5)
1 (6)
1 (7)
1 (8)
1 (9)
1 (10)

 

Demain, je serai au marché de Ribérac jusquà midi (sauf si la pluie est trop décourageante). Samedi et Dimanche, vous pourrez me retrouver au marché de Noël de Jarnac.

A bientôt.

 

Posté par Victoire Lilie à 12:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 12 novembre 2013

Ce matin...

8h33 : les filles , c'est l'heure, on y va ....

8h35 : les filles, dépêchez vous, les chaussettes, les chaussures, le manteau !....

8h37 ! les fiiiiiiiiiiiilllllles !!!

Enfin, elles arrivent, tranquillement pour la plus petite, comme si elle avait vaguement entendu un appel lointain, la tête dans son "Lucky Luke"...et la plus grande, muette et dans ses pensées que je devine pas très gaies, ( je sais que cette nouvelle journée d'école est pour elle l'équivalent.... d'un gratin d'épinard (en tout cas le mien), le niveau zéro sur l'échelle du plaisir,  un moment  qui la réjouit autant que si on lui demandait de faire la vaisselle toute la journée...une parenthèse dans la vraie vie, celle où elle ne fait que ce qu" elle veut (et accessoirement pas de travail, assise sans bouger sur une chaise)...

-"Maman, pourquoi "Ma Dalton" a appelé son fils "Averell", c'est bizarre comme nom ! me demande la petite...

-Euh....., je lui réponds en lui tendant son écharpe et son manteau,

-"Faut demander plutôt à Morris ou à Goscinny"  ! répond la plus grande 

-Maman comment ça s'écrit "Goscinny" ?

-Euh..., je réponds en regardant la plus grande qui...regarde ses pieds nus (sans chaussettes donc) et qui, en croisant mon regard comprend qu'il faut qu'elle aille en chercher ...

Les chaussettes pour mes filles sont des accessoires inutiles qu'elles mettent uniquement parce que je les y oblige (donc quand il y a des chaussures) le reste du temps, dans la maison, c'est pieds nus car elles ont bien compris, à force de lire les prospectus et les affiches dans la salle d'attente du médecin (à l'époque heureusement révolue, où je les y conduisaient dés que leur nez coulait ,au cas où une pneumonie serait latente....) qu'on n'attrape pas du " mal" par les pieds ! Non, et comme me le répète souvent la plus jeune, ce sont " les petits microbes" qui rentrent par le nez où la bouche les responsables des maladies!

Donc, conseils de mes poulettes pour être en bonne santé, que vous pouvez suivre à la lettre :

-se laver les mains

-aérer les pièces

-vivre pieds nus ...

Les chaussettes, chaussures, manteau, écharpes, enfin enfilés (c'est dingue le temps qu'il faut prévoir pour mettre ces accessoires chaque matin), nous pouvons nous engouffrer dans la voiture dans un ordre bien précis  : les sacs d'abord, sur le siège à coté de moi, je soulève ensuite mon siège pour laisser passer les poulettes, la grande en premier puis la petite...car oui, avec deux sacs énormes, les manteaux, les filles et moi, j'ai une voiture 3 portes alors que mon chéri à la voiture familiale .... non, ce n'est pas un mauvais mari....c'est juste moi qui préfère conduire la petite voiture, (ma petite voiture de quand j'étais célibataire) qui passe partout qui ne craint pas mes mauvaises manoeuvres.... et non pas le bus de Monsieur !

Je démarre et aussitôt Charles Aznavour se met à chanter (oui...j'écoute Charles Aznavour en ce moment ...quoi .... et donc mes filles aussi ! )

"Maman, tu sais que Bohême ça vient de "Boïens" me dit la plus petite (oui je le sais c'est moi qui lui ai dit 2 jours plus tôt, .....lorsqu'on lisait "la vie des Gaulois" qu'est que vous croyez ? ....bon je ne le savais pas avant, mais c'est moi qui l'ai dit la première , quand même !)

"Oui, Puce, mais je crois que le chanteur,  il parle plutôt de "la vie de bohême"...c'est pas tout à fait pareil !

"Pourquoi ?" .....

".............. et bien je crois que "boïens", c'est par rapport à une région qui s'appelle "Bohême"... et la bohême, c'est une expression pour désigner une façon de vivre."

"Oui, sinon, on dirait pas les bohémiens, mais les boïens, rajoute la plus grande, qui pense m'aider ...

"C'est quoi les bohêmiens , maman ?"

Pfffffff, pourquoi, j'ai emprunté ce livre sur les gaulois l'autre fois à la bibliothêque ??????????? me dis je, en me retournant vers la petite en espérant  trouver rapidement les mots qui anéantiront tous ses interrogations...et là, je découvre ma poulette, qui me regarde et en attendant sa réponse, triture un joli trou dans son pantalon, un trou qui, s'il n'était^pas énorme lorsque nous sommes montées dans la voiture , l'est devenu !

Dans ma tête , plusieurs possibilités fusent :

-allez chercher un nouveau pantalon et procéder au changement dans la voiture 3 portes (chaussures aux pieds,  manteau et ceinture déjà bien attachés) ... et dans ce cas, jeter la plus grande par dessus la grille de son école qui sera forcément fermée à l'heure où l'on va arriver ! (en vrai on a le droit de sonner mais c'est juste pour imager mon stress du moment !)

-allez à l'école avec ce trou béant et risquer "d'attraper du mal" par les genoux !  ou pire ...de passer pour une mauvaise mère ...qui en plus ne sait pas coudre  !!!!!

Non, ça, ce n'est pas possible, je retourne comme une fusée dans la maison chercher le premier pantalon de la pile, on procède donc au changement (je vous laisse imaginer car les mots ne sont pas assez parlants) dans la voiture....et nous voilà parties...

Et comme je suis une super maman, et que Charles nous accompagne, nous ne sommes pas en retard .

Nous arrivons devant l'école de ma plus grande et lorsque je sors pour la laisser descendre (ben oui, la voiture à 3 portes...), je me rends compte qu'il pleut et ....que j'ai oublié mon manteau.

Ce n'est pas grave, les filles ne se rendent pas compte que je ne m'applique pas à moi même ce que j'éxige d'elles (se couvrir, ne rien oublier ...) et je l'accompagne  l'air de rien jusqu'à la grille. Le temps de laisser les voitures et les bus passer, je suis trempée et frigorifiée...

Quand je rentre dans la voiture et que je sens que la journée va être difficile, ma plus jeune me dit :

"Maman, j'ai une blague : 2 grains de sable se promènent dans le désert, et tout à coup, l'un dit à l'autre  :"Ne te retourne pas, je crois qu'on est suivis ....." et elle éclate de rire...et moi aussi.... et la pluie  sur mon pull et mes cheveux qui dégoulinent sont oubliés ...je monte le son à fond et on repart en chantant "A 18 ans , j'ai quitté ma province ...."

Quand je suis entrée dans mon atelier ce matin, j'ai pensé à mes 2 poulettes et mon coeur s'est serré, le quotidien nous fait parfois oublier que les choses les plus simples sont souvent les plus belles mais heureusement mes filles sont là chaque jour me  le rappeller ....

Je vous laisse avec quelques photos de broches (mousseline, dentelle et voile de coton) terminées hier... et je vais de ce pas,vérifier sur internet si les boïens ont bien un rapport avec une région (s'agirait pas d'être en plus une mère inculte !!)

1
1 (1)
1 (2)
1 (3)
1 (4)

 

 

 

Posté par Victoire Lilie à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 9 novembre 2013

Encore quelques petits bracelets...

Lorsque j'ai vu ces petits fils de toutes les couleurs dans ma mercerie préférée, j'ai tout de suite imaginé ces petits bracelets. Il a fallu que je trouve un petit moment dans mon emploi du temps (très couture actuellement!)  pour les fabriquer (....et encore un peu de temps avant de les mettre sur le blog !) mais voilà, c'est fait.

C'était juste une idée comme ça pour me changer du quotidien, une envie qu'il fallait que je réalise (au risque sinon d'en être obsédée ...vous savez comme je suis maintenant, non ?...) J'en ai tressé quelques autres depuis cette prise de photos...j'en ai également vendu quelques uns...autant dire que tout ça n'est pas très à jour....Mais je pense qu'il y en aura pour mes marchés de Noël, pour celles à qui ça plait !

1
1 (1)
1 (2)

J'ai quelques photos en stock , et surtout pas mal de nouveaux produits  (qui eux n'ont pas encore été photographiés) que je voudrais vous montrer, mais en ce moment chaque minute est précieuse et est consacrée à ma machine à coudre ou à mes pinces à bijoux.

J'ai aussi des aventures rocambolesques et palpitantes, pleines de suspens et de rebondissements concernant mes fabrications de bijoux, plus particulièrement avec ma résine ("ma bête noire" pour celles -TRES TRES assidues- qui me suivent depuis le début sur le blog !)...MAIS, je n'ai pas le temps de papoter plus longtemps....

Ce soir, je m'enferme dans l'atelier et je couds des écharpes, avec Harry ConnicK Jr  pour m'accompagner ! (et pour couvrir le rugby qui  me parvient depuis le salon !), 2 carrés de chocolat noir à 90 % (pas bon du tout, mais bon pour la santé !), avec la ferme intention de ne pas décoller de mon fauteuil avant d'avoir terminé le travail prévu (sauf pour aller chercher, dans une heure je pense, 2 carrés de chocolat au lait  parce que décidement c'est pas bon le chocolat noir à 90 % !)

A bientôt...

Posté par Victoire Lilie à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 7 novembre 2013

Bijoux textile...

...comme j'aime les faire....des petits bracelets : support  en laiton couleur bronze, fleurs en mousseline , breloques en laiton couleur bronze...

1
1 (1)
1 (2)

Posté par Victoire Lilie à 13:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :