jeudi 27 février 2014

Et si on s'ennuyait un peu ??...

Hier, contrairement à la semaine passée, la pluie qui tombait n'a pas réjouit mes poulettes. J'ai bien senti lorsque, petit déj, toilette et habillage ont été terminés, qu'aucun jeu n'avait été prévu et qu'aucune inspiration ne venait . La plus grande s'est appuyée, le regard vide, contre la fenêtre et a regardé la fameuse pluie tomber, la plus jeune s'est allongée sur le tapis et s'est mise à fixer le plafond.... Et je me suis  dit, alors qu'il n'était pas encore 9h30, que la journée allait être longue. J'ai donc décidé de leur donner un petit coup de main. D'après vous, qu'ai-je fait pour remettre des étoiles dans leurs yeux (de ces étoiles qu'ont les enfants lorsqu'ils sont dans leur pays imaginaire, dans leurs jeux, dans leur monde quoi !) 

J'ai allumé la télé ?? Non. J'ai sorti la DS ???? Non biensur !

J'ai simplement décidé de...... les laisser s'ennuyer un petit moment ! Un petit quart d'heure / vingt minutes au moins. C'est en général le minimum requis pour que ma théorie fonctionne. Ma théorie, c'est que, de l'ennui, peut sortir de très belles choses ! 

Je me suis donc installée dans mon atelier et ai laissé les choses se faire. La plus grande a attrapé un de mes livres de couture et s'est mise à le feuilleter (très) distraitement et la plus jeune a continué à fixer le plafond. Le 1/4 d'heure était sur le point de se terminer et moi prête à leur proposer une partie de UNO ou de CLUEDO, quand tout à coup, la plus grande a bondi de son fauteuil et a couru jusqu'à moi. "Je veux faire ça !"

1

 Et elle me montre une photo d'un des livres de couture. "OK", je lui dit. "Tu veux de l'aide?" . "Non je veux essayer toute seule ! "

Elle choisit ses tissus, je lui donne ciseaux, fil, aiguilles, et après avoir relu les consignes du livre avec elle, je la laisse à sa création ! Jusquà présent, ma théorie porte ses fruits . Ce qui me fait aussitôt penser à ma plus jeune poulette. Je lui demande si tout va bien. Elle est à présent sur le ventre, les coudes sur le sol, le menton au creux de ses mains. "Je réfléchis...", me dit elle. Je retourne donc dans l'atelier en me disant que le processus suit son court ...Elle me rejoint quelques instants après, le pas lent, et me demande :

"Maman, pourquoi est-ce que je suis Moi ??"

A vrai dire, ce n'est pas vraiment ce genre de réfléxion que j'avais envisagée de sa part. Je pensais plutôt qu'elle se poserait  des interrogations du genre : "Est-ce que j'installe les petshops ou est-ce que je sors le bateau pirate ?!

Qu'est-ce que je peux être terre à terre quand je veux, moi !!

Alors je me demande par quel bout je vais m'y prendre pour lui répondre. Est-ce que j'attaque par le coté bêtement médico-anatomique (un spermatozoïde plus futé que les autres et 1 ovule etc...?) ou bien par le coté philosophico-littéraire ("Etre ou ne pas être" ...?) ou encore, dois -je aborder la Théorie de l'Evolution ("des trucs dans l'eau, qui ont eu des pattes, sont sortis de l'eau et sont devenus.... toi, ma poulette !"...?)

Je décide de faire un mix de tout ça et me lance dans un grand et long monologue. Tout à coup, sa main levée me pousse à me taire et elle me dit " Maman, je viens de penser à la ferme et aux tracteurs que j'ai eu à mon anniversaire de 3 ans ! Je ne sais plus où c'est rangé mais j'ai bien envie d'y jouer....j'vais chercher  !!!"

Et elle part en courant fouiller dans ses placards et ses tiroirs ......Je pense qu'elle s'est vraiment ennuyée pendant mon discours... mais du coup ma théorie fonctionne !! et peu importe d'où vient l'ennui (en l'occurence ...de moi ...) le plus important est que l'idée germe !

Donc, ma couturière a cousu (debout, la tête penchée sur son aiguille, la bouche pincée, le sourcil froncé) toute la journée, et la petite fermière a joué avec sa ferme miraculeusement retrouvée . Un peu avant le goûter, elle a décidée de se tranformer elle-même en animal. Le jeu consistait à mimer un animal que je choisissais : sa préférence allant biensur pour les  rigolos du style... serpent (faut ramper sur  le carrelage alors ça c'est génial), la fourmi (inimitable à cause de toutes ses pattes ) etc...

Après le goûter, la plus grande devait encore finaliser les accessoires de sa poupée : sac, chaussures...alors j'ai proposé à la petite puce de réviser ses mathématiques . A ma grande surprise elle n'a pas protesté. Elle savait que j'allais lui poser des questions depuis mon atelier (oui, elles sont en vacances mais pas moi !) et que je ne la verrai pas de là où j'étais. Elle s'est donc installée dans la pièce à coté, qui est aussi ma chambre et j'ai deviné, au bruit qu'elle  faisait en répondant aux additions posées qu'elle se livrait en même temps, à toutes sortes de galipettes sur mon lit . J''ai laissé faire et elle a pu revoir ainsi tous ses compléments à dix, tables d'additions, doubles, enfin tout ce qu'il faut savoir quand on est au CE1, tout en tourneboulant. Elle a ensuite rejoint sa soeur et lui a proposé de jouer enfin à deux.

"Ok !" lui répond la grande, "Mais on s'asseoit alors, parce que je suis crevée moi  là !" (rapport à sa tête penchée et sa position debout toute la durée de sa fabrication !!)

Elles ont donc fini la journée dans le canapé, à jouer avec leur nouvelle copine "Indianna" (c'est son nom !). Au final, l'ennui du matin n'a été que très court et a produit une très belle journée  !

Voici donc la fabrication  ("Indianna") de ma couturière en herbe...

1 (1)

1 (2)

1 (3)

Elle a tout découpé , cousu et rembourré seule. J'ai quand quand même positionné  les bras et les jambes une fois remplis, dans le corps et cousu les 4 membres à la machine car c'est la partie la plus complexe de la fabrication...

1 (4)

1 (5)

1 (7)

1 (8)

Et pendant ce temps là, j'ai pu travailler moi aussi dans mon atelier et finalement j'ai bien fabriqué : pourtant, le matin à 9h30, ça ne me semblait pas gagné du tout !

1 (9)

Par contre, je suis désolée mais je n'ai pas eu le temps de prendre le serpent et la fourmi en photo ....

Et vous, est-ce que l'ennui vous fait peur ? 

Pour ceux et celles qui répondent oui, n'hésitez pas à le prendre comme une page vierge qui se pose devant vous. Vous devez ensuite l'accompagner de silence ...et vous verrez...des choses formidables peuvent arriver...

A demain...

 

Posté par Victoire Lilie à 20:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]